unionpresse.fr
 

Lundi 1 septembre 2014

Jeux : les acteurs

Côté jeux, deux acteurs se partagent le marché. La Française des Jeux, tout d'abord, dont les ventes (tirage ou grattage), commissionnées à 5 %, sont une intéressante opportunité pour les diffuseurs de presse. Le PMU (Pari mutuel urbain) ensuite, dont l'activité est en plein développement dans le réseau, et qui génère un regain d'animation au niveau des magasins. La vente de ses produits est commissionnée entre 1,60 % et 2,40 %.
La Française des Jeux

Créée en 1933, la Loterie nationale française est alors régie par ses émetteurs, au premier rang desquels les associations d'anciens combattants. C'est en 1976 qu'est lancé le Loto. En 1978, l'État devient majoritaire dans la structure. En 1991, la société d'économie mixte est rebaptisée Française des jeux. Elle dispose depuis lors d'un monopole pour exercer son activité.
Aujourd'hui, près de 30 millions de Français sont des joueurs de la Française des Jeux et la moitié environ de son chiffre d'affaires est réalisé par les détaillants de presse (18 000 points de vente environ).

Les jeux
Outre le Loto et autres jeux de tirage (Keno, Loto Foot, Cote & Match, etc.), les jeux de grattage (à 1, 2 ou 3 et 5 €) ont vu le jour en 1984 avec le Tac O Tac. Depuis, quelques succès méritent d'être soulignés comme celui de l'Euro Millions pour les jeux de tirage, ou du Millionnaire pour le grattage. Les nouveautés sont lancées au rythme d'environ une par an pour le tirage et de deux pour le grattage.

Les règles commerciales
La publicité sur le lieu de vente, les brochures de présentation et le kit mis à disposition des nouveaux détaillants de la Française des jeux (présentoir, affichettes et autres supports) leur simplifient le quotidien. Vendre des jeux nécessite néanmoins une réelle implication. Certains réflexes permettent de développer ce marché : comme de proposer un jeu aux gagnants au moment de leur rendre la monnaie et d'informer ses clients des nouveautés, notamment en distribuant des notices. Le bénéfice peut être conséquent: certains diffuseurs réalisent ainsi jusqu'à 15 % de leur chiffre d'affaires grâce aux jeux. Et les nouveaux terminaux quartz destinés aux détaillants, qui traitent sur un seul appareil les jeux de tirage comme de grattage, simplifient la gestion d'une activité simple, puisque les seules manipulations – en dehors des mises en place de jeux –, consistent à allumer le terminal le matin et à l'éteindre le soir.

Française des Jeux

Devenir détaillant
Il faut contacter le courtier mandataire de sa région, qui relaie cette demande à la Française des jeux et reste l'interlocuteur principal du détaillant.
Pour les jeux de tirage, le magasin est obligatoirement équipé d'un terminal quartz mis à disposition gratuitement par la Française des jeux qui vérifie, avant de décider du bien-fondé de la demande, si son volume d'affaires est suffisant pour couvrir l'investissement. Pour que sa demande soit agréée, le nouveau détaillant de jeux de tirage doit suivre une formation d'une journée : pour connaître les produits, leur mise en avant, apprendre les règles comptables (les relations financières, les taux de rémunération) et se familiariser avec la charte éthique.
Pour une activité de revente de jeux de grattage uniquement, c'est au courtier d'examiner certains critères liés à la zone de chalandise et au taux de couverture (on vérifie que le prétendant ne risque pas de mettre en péril l'activité d'un autre détaillant). Les 135 courtiers de la Française visitent ensuite régulièrement les points de vente, notamment pour les encaissements (déduction faite de la commission), vérifient la présentation des nouveaux jeux et des équipements, et donnent au détaillant des conseils commerciaux.

fdjeux.com professionjeux.comContrairement au site Internet fdjeux.com (jeux en ligne, résultats, concours, etc.), professionjeux.com est exclusivement réservé aux détaillants de la Française des Jeux.

haut de page
Le Pari mutuel urbain (PMU)
Française des Jeux

Créé en 1930 par les sociétés de courses, le Pari mutuel urbain est, à l'origine, un système permettant d'enregistrer les parieurs sur les courses hippiques en dehors des hippodromes, et sous forme mutualiste uniquement : les parieurs ne jouent pas contre un organisme, mais les uns contre les autres. Depuis, ce groupement d'intérêt économique (GIE), qui réunit 68 sociétés de courses, conçoit, promeut, commercialise et traite 365 jours par an tous les paris sur les courses de chevaux. Le groupement est aussi au cœur de l'activité cheval, dont il assure 80 % du financement, afin d'améliorer le cheptel équin des sociétés de courses, d'organiser des courses, de promouvoir les sports équestres et l'équitation de loisirs.
Aujourd'hui, près de 7 millions de Français sont des parieurs du PMU.

Un produit d'appel
Les produits  du PMU sont une occasion supplémentaire de créer du traffic dans les magasins. Une clientèle de plus en plus féminine et jeune (4 parieurs sur 10 sont des femmes) est notamment attirée vers les points de vente presse, plutôt que les bars. À charge pour le diffuseur de se tenir informé pour pouvoir éventuellement conseiller sa clientèle et de mettre en avant la presse hippique !

Les jeux
La gamme des jeux compte une dizaine de paris diversifiés, où chacun peut trouver son bonheur à partir de 1 € la mise. Les trois paris les plus joués dans notre réseau sont le Quinté + (les cinq premiers chevaux à l'arrivée dans l'ordre ou le désordre), le Couplé et le Couplé Placé (les deux premiers chevaux ou deux des trois premiers), et le Simple Gagnant Placé (le cheval gagnant ou l'un des trois premiers). La stratégie du PMU consiste à simplifier son offre pour mieux satisfaire les parieurs confirmés ou néophytes.
En 2004, à l'occasion de son quinzième anniversaire, le Quinté + s'est ainsi simplifié pour offrir de plus gros gains à des gagnants chaque jour plus nombreux. Par ailleurs, le PMU procède à la mise en place de bornes interactives dans les hippodromes comme dans le réseau de vente. Les bornes “Pariez spOt”, implantées depuis décembre 2001, permettent ainsi de faciliter la prise des paris. Cette volonté d'accessibilité porte incontestablement ses fruits.

Française des Jeux

Sur son site internet grand public, www.pmu.fr, le PMU propose des informations spécifiques pour les diffuseurs qui souhaiteraient devenir détaillants.

haut de page
Difpresse Difpresse
FavorisEnregistrer
en Favoris