https://www.unionpresse.fr/sites/default/files/images/advertisement/FDJ_2404_HABI_SITE_1700x1000.jpg
180

Bastille Magazine ouvre la porte aux changements

Bastille Magazine

Une nouvelle étape de franchie. Plus de deux ans après son lancement, Bastille Magazine (Codif : 14820 ; Prix : 8 €) a imaginé une nouvelle formule.

Pour son 25e numéro, en vente depuis quelques jours, le mensuel prône un renouvellement. Le directeur de la publication et l’équipe éditoriale ont réinventé la maquette du magazine et sa direction artistique tout en gardant ses composantes fondamentales comme sa structure générale et son logotype. La forme s’agrémente d’un ensemble plus aéré, un séquençage plus explicite des rubriques, une couverture valorisant les accroches.

Pour rester fidèle à sa vocation d’un magazine offrant de longs récits journalistiques originaux, le mensuel prend la direction de la sphère littéraire. Quatre mois après les nombreuses récompenses de novembre, le dernier numéro prend le temps d’explorer "l’après prix littéraires" dans un dossier intitulé "Après le Goncourt, le Renaudot… Être et avoir un prix littéraire". Ce dernier collecte les confidences exclusives des trois derniers lauréats de prix littéraires Jean-Baptiste Andrea (prix Goncourt pour Veiller sur elle), Ann Scott (Prix Renaudot pour Les insolents) et Mokhtar Amoudi (Goncourt des détenus 2023 pour Les conditions idéales) sur leur vie après la distinction.

Le titre, qui accueille dans son équipe en tant que conseiller éditorial Emmanuel Poucet, ex-rédacteur en chef à GQ pendant neuf ans, propose une nouvelle originale "Le Syndrome du papillon" par Nathan Devers et une leçon d’art et de vie de l’historien Thomas Schlesser.

Créé par William Emmanuel et François Thomazeau, Bastille Magazine couvre l’actualité politique, économique, scientifique, culturelle, littéraire sans faire l’impasse sur le monde du divertissement, des arts et de la mode.